CHAPITRE 1 – UN SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS
RECONNU DEPUIS PLUS D’UN SIÈCLE

Au cœur de la « Vallée du bijou », nos artisans passionnés façonnent chaque création avec le goût du bel ouvrage. Première manufacture de bijoux en France, la Maison Altesse, labellisée « Entreprise du Patrimoine vivant », peut se vanter d’avoir plus de 100 ans d’expertise sur l’ensemble des procédés de fabrication, lui permettant d’allier la tradition bijoutière artisanale à l’efficacité des techniques de réalisation les plus modernes et innovantes.

CHAPITRE 1
UN SAVOIR-FAIRE FRANÇAIS

RECONNU DEPUIS PLUS D’UN SIÈCLE


Au cœur de la « Vallée du bijou », nos artisans passionnés façonnent chaque création avec le goût du bel ouvrage. Première manufacture de bijoux en France, la Maison Altesse, labellisée « Entreprise du Patrimoine vivant », peut se vanter d’avoir plus de 100 ans d’expertise sur l’ensemble des procédés de fabrication, lui permettant d’allier la tradition bijoutière artisanale à l’efficacité des techniques de réalisation les plus modernes et innovantes.

LE DESSIN

Les motifs des bijoux sont imaginés par notre équipe de création au cœur de Paris, à deux pas de l’opéra Garnier.

LA MODÉLISATION

Les croquis sont ensuite modélisés en 3D afin de définir les spécificités techniques de chaque création.

LA MISE EN FORME

Nos artisans aux mains d’or conçoivent ensuite les bijoux en suivant les différentes étapes de mise en forme : le roulage puis la soudure des billes.

LE POLISSAGE

Afin d’obtenir des bijoux parfaitement lisses et éclatants, les pièces sont polies dans des tonneaux avec des perles de céramiques.

LA MATIÈRE PRÉCIEUSE

L’ultime étape : la galvanoplastie. Les pièces sont délicatement plongées dans des bains composés d’une solution liquide et de matière précieuse : or 666 millièmes ou argent 925 millièmes selon la finition souhaitée. Brillance garantie !

CHAPITRE 2 - L’ALLIANCE DU BIJOU
ET DE LA NOBLESSE DU CUIR


Les cuirs de nos bijoux Les Georgettes – en provenance des meilleures tanneries d’Europe – sont confectionnés dans nos ateliers d’Ardèche.

CHAPITRE 2
 L’ALLIANCE DU BIJOU

ET DE LA NOBLESSE DU CUIR


Les cuirs de nos bijoux Les Georgettes – en provenance des meilleures tanneries d’Europe – sont confectionnés dans nos ateliers d’Ardèche.

UN CUIR NOBLE

Un cuir de haute qualité, en provenance de tanneries européennes de grand renom.

LE DUO DE COULEURS

Les cuirs sont affinés puis thermocollés afin d’obtenir nos fameux cuirs colorés réversibles.

LA DÉCOUPE

Ils sont ensuite découpés sous presse aux différentes dimensions de nos manchettes.

LA TEINTURE

Étape finale de la création de nos cuirs réversibles : les tranches sont teintes au pistolet.

CHAPITRE 3 – DE LA PIERRE
À LA PIERRE PRÉCIEUSE


Historiquement, la Thaïlande possède un savoir-faire exceptionnel et reconnu dans le sertissage des pierres. C’est pour cela que les pièces de la collection Les Précieuses sont conçues dans nos propres ateliers thaïlandais. Les ateliers de la Maison Altesse en Thaïlande existent depuis 1990 et portent l’acronyme du village d’origine de la Maison ardéchoise : « SMV » (Saint-Martin-de-Valamas). Les pièces sont élaborées avec le procédé traditionnel de fonte à cire perdue, utilisé également pour la réalisation de pièces de joaillerie, et comporte une trentaine d’étapes. Pour ne citer que les principales…

CHAPITRE 3
DE LA PIERRE

À LA PIERRE PRÉCIEUSE


Historiquement, la Thaïlande possède un savoir-faire exceptionnel et reconnu dans le sertissage des pierres. C’est pour cela que les pièces de la collection Les Précieuses sont conçues dans nos propres ateliers thaïlandais. Les ateliers de la Maison Altesse en Thaïlande existent depuis 1990 et portent l’acronyme du village d’origine de la Maison ardéchoise : « SMV » (Saint-Martin-de-Valamas). Les pièces sont élaborées avec le procédé traditionnel de fonte à cire perdue, utilisé également pour la réalisation de pièces de joaillerie, et comporte une trentaine d’étapes. Pour ne citer que les principales…

LE MOULE EN CIRE

À partir du prototype en 3D réalisé par notre équipe de création à Paris, un moule en cire est conçu.

LE SERTISSAGE À LA MAIN

Sur ce moule en cire, le sertissage des véritables oxydes de zirconium se fait à la main. On parle alors de « micro-serti ».

L’ARBRE DE FONTE

Une fois sertis, les moules des bijoux sont soudés à la cire sur un arbre de fonte. Chaque arbre de fonte est placé dans un cylindre et emprisonné avec une pâte réfractaire en plâtre.

LA CIRE DEVIENT MÉTAL

Le métal en fusion est versé sur l’arbre de fonte : la cire fond instantanément et coule par l’orifice à l’extrémité du cylindre. Le métal vient alors remplacer la cire.

LA DERNIÈRE TOUCHE

Les bijoux sertis sont ensuite détachés de l’arbre, puis polis à la main par nos artisans, avant qu’ils ne procèdent à la galvanoplastie.